En 2019, le Premier Ministre demandait aux syndics d’être plus transparents, de façon à rendre plus comparables leurs prestations et ainsi faciliter la concurrence.

Pourtant le syndic est un univers dans lequel la concurrence est déjà bien présente et la mise en concurrence aisée. Le conseil syndical ou tout copropriétaire peut mettre à l’ordre du jour le changement de syndic ; et généralement, si les mandats sont renouvelés, c’est que les copropriétaires sont satisfaits. Depuis 2015, il existe un mandat-type permettant de comparer les prestations des syndics.