En copropriété, les dépenses énergétiques des parties communes sont à la charge de tous. Parmi ces dépenses, l’éclairage des parties communes peut vite faire grimper la facture. Les Trois Roches, spécialiste du syndic de copropriété, vous présente donc quelques astuces à mettre en place pour réduire les coûts et l’impact sur l’environnement.

Minuteries et systèmes de détection de présence

Les parties communes, comme les couloirs, les escaliers ou encore les parkings ne sont souvent que des lieux de passage. Il n’est donc pas nécessaire de les éclairer durant des heures. Or, un oubli est vite arrivé, et cela peut vite faire augmenter les charges. L’idéal est alors d’installer des minuteries ou encore des systèmes de détection de présence pour éclairer seulement lorsque cela s’avère nécessaire.

Pour être encore plus efficace, il faudra faire attention à réduire la durée de la minuterie, si c’est l’option retenue. En effet, réduire la minuterie ne serait-ce que de quelques secondes peut permettre de réaliser d’importantes économies.

dépenses d'énergie des parties communes

Passer aux lampes à LED

Bien que plus chères à l’achat, les lampes et ampoules à LED consomment beaucoup moins d’énergie et résistent bien mieux aux opérations marches/arrêts fréquentes, typiques des parties communes. Les lampes à LED sont particulièrement intéressantes pour les ascenseurs où l’éclairage en continue est obligatoire.

D’autres options, comme les détecteurs de lumière du jour où l’utilisation d’ampoules moins puissantes, peuvent également permettre de réaliser des économies intéressantes, tout en faisant un geste pour l’environnement.