Pour qu’un immeuble reste en bon état, les équipements doivent être entretenus. Pour cela, des contrats peuvent être mis en place et certains sont même obligatoires. Les Trois Roches, spécialiste de la gestion de copropriétés, vous informe sur les différents contrats d’entretien que l’on retrouve dans les copropriétés et sur leur fonctionnement.

Des contrats obligatoires…

  • Dans les résidences disposant d’un chauffage collectif, les copropriétaires ont l’obligation de mettre en place un contrat d’entretien pour la chaudière. Au minimum, ce contrat doit assurer la maintenance des installations (vérification des appareils, ramonage des conduits…). Mais le contrat peut également inclure la fourniture d’énergie ou la garantie et le renouvellement du matériel.
  • Pour la sécurité de tous, l’ascenseur doit faire l’objet d’un entretien régulier. Un contrat de maintenance est donc obligatoire, et le prestataire doit réaliser une visite de contrôle au moins toutes les six semaines. De plus, un contrôle technique et une mise aux normes doivent être réalisés tous les cinq ans.
  • D’autres éléments doivent faire l’objet de contrats d’entretiens obligatoires comme les portails automatiques ou les équipements de sécurité incendie.

… et d’autres fortement conseillés

  • L’entretien de la VMC n’est pas imposé par la loi, pourtant il vaut mieux mettre en place un contrat d’entretien pour des raisons d’hygiène et de risque de surconsommation. L’entretien régulier permettra aussi d’éviter les risques liés à l’humidité ainsi que les risques d’incendie en cas de dysfonctionnement ou de surchauffe.
  • Les parties communes et les espaces verts peuvent eux aussi faire l’objet de contrats d’entretien. Ces tâches peuvent être réalisées par un gardien d’immeuble ou un prestataire extérieur. L’entretien de ces éléments répond à des questions d’hygiène et d’image de la copropriété.