Un syndic de copropriété doit respecter des règles précises liées au contrat de syndic. Il ne peut ni engager des frais concernant un seul copropriétaire auprès du syndicat (article 10-1), ni avancer les fonds (article 18).

En cas de gestion du contentieux, que doit-il faire ?

Selon la loi ALUR, il doit appeler auprès du copropriétaire défaillant le montant nécessaire au coût de recouvrement. En effet, le syndic n’a pas le droit d’avancer les frais, par respect du principe de la séparation des comptes. Si le copropriétaire débiteur ne règle pas l’appel de fonds, le syndic se trouve dans l’impossibilité de financer la procédure.

Ce petit jeu peut durer longtemps et aura pour conséquence l’augmentation de la dette du copropriétaire.

Les Trois Roches, syndic de copropriété, est elle aussi soumise au respect des règles du contrat de syndic. Elle assure cependant une gestion solidaire de ses copropriétés et entretient une relation de proximité avec ses copropriétaires.