Entre les métropoles les moins chères et les plus chères, l’écart de prix est de 1 à 4 pour les appartements anciens.

Les différences de prix sont à l’image du potentiel de développement économique des territoires et des niveaux de revenus des ménages résidents. Dans les villes les moins chères, les prix en centre-ville sont moins chers que le reste de la métropole, à l’inverse, les villes les plus chères ont une surcote de 15 à 30% en centre-ville.

 

 

 

Source : Journal de l’agence