Les Trois Roches, spécialiste de la gestion solidaire de copropriétés, vous explique ce qu’il convient de faire dans le cas d’une copropriété sans syndic.

Une copropriété peut, à tout moment, se retrouver sans syndic. Qu’il s’agisse d’une absence totale ou d’un syndic empêché ou en situation de carence, ce n’est pas une situation pérenne pour la copropriété. La loi prévoit donc plusieurs éléments permettant de compenser puis de remédier à cette absence de syndic.

Ce que prévoit la loi

Dans un premier temps, il faut savoir que tout copropriétaire peut convoquer une assemblée générale, dans le but de désigner un syndic lorsqu’il n’y en a pas. Ensuite, dans le cas d’un syndic empêché, par exemple suite à une perte de garantie financière, la loi ALUR permet au président du conseil syndical de convoquer une assemblée générale, afin de nommer un nouveau syndic. Enfin, en cas de carence du syndic, la solution est plus compliquée. Il faudra en effet avoir recours à la justice, puisque seul un juge peut nommer un administrateur provisoire, dont les missions seront déterminées au cas par cas, selon les besoins de la copropriété. Dans le cadre de cette procédure, la S.C.I.C. Les Trois Roches peut être nommée administrateur provisoire.

Pour votre copropriété, faites confiance à l’expérience et au savoir-faire des Trois Roches.