Le règlement de la copropriété qualifie si le balcon est une partie commune. Celle-ci rentre donc dans le périmètre de gestion du syndic.

Ce dernier doit procéder à la vérification de son bon état d’usage et de fonctionnement. Il a pour obligation de faire respecter le règlement de l’immeuble et veiller au bon usage de ce balcon. Si nécessaire, il doit rappeler aux copropriétaires le respect du règlement de copropriété.

Si après expertise, une fragilité est décelée, le syndic de copropriété doit interdire l’accès à celui-ci, et proposer des travaux en assemblée générale, que ce soit une consolidation ou une démolition, la responsabilité du syndic pouvant être recherchée en cas d’effondrement.